Un peu perdu

Juin 2024
Spectacle très jeune public

J’ai eu un véritable coup de cœur à la lecture d’Un peu perdu de Chris Haughton, qui raconte l’histoire d’une toute petite chouette qui au moment de dormir tombe du nid. Elle se retrouve tout en bas, sur le sol, seule et perdue. Mais où est passé sa mère ? Elle va partir à sa recherche en explorant la forêt et la retrouvera grâce aux amis rencontrés durant sa quête.

Ce livre est un véritable trésor pour sa qualité graphique, son histoire, ses personnages mais aussi pour les thèmes abordés : la solidarité, l’entraide, l’inconnu, l’exploration, la découverte, l’amour filial, les liens d’attachement. Il est rempli de tendresse, de douceur, d’humanité et d’humour. L’idée de l’adapter en spectacle de marionnettes est devenue rapidement une évidence. C’est l’occasion de créer un spectacle pour le très jeune public, une première pour la compagnie Sauve qui peut, mais pas pour moi. Mon expérience de mise en scène avec la compagnie très jeune public En attendant la marée et les nombreux ateliers que j’ai encadrés avec les classes passerelles (qui accueillent les enfants à partir de deux ans) m’ont encouragé à passer le pas et à m’adresser aux tout petits, ce qui est une gageure et un défi.

Appréhender cette nouvelle création sera aussi en lien avec les questionnements actuels sur mon métier de marionnettiste et sur ma recherche de simplicité tant au niveau plastique, graphique qu’au niveau de la manipulation et des mouvements marionnettiques. Comment prendre soin de soi, de son public, en proposant une esthétique exigeante ? L’image prend le pas sur le texte, c’est grâce à elle que l’on va accéder à l’histoire. Ce spectacle sera donc principalement visuel. Les marionnettes utilisées seront en aplat. Leurs formes bidimensionnelles, découpées dans des planchettes seront montrées directement, sans écran, au public et créeront avec le décor des images rappelant le graphisme du livre. Les marionnettes représentant les personnages principaux, auront les yeux et les paupières mobiles et animés. C’est avec le jeu des regards, très présents dans le livre, que nous rendrons ces marionnettes en aplat expressives. Cela ne sera pas sans rappeler l’un des liens fondamentaux entre le nourrisson, ses figures d’attachement et le monde extérieur.

Grâce au travail de Tita Guéry, scénographe, les enfants suivront les aventures de cette chouette toute petite dans un univers enveloppant, rappelant celui du nid (coussins prolongeant la scénographie). Ils pourront ainsi se sentir en sécurité, lovés près de leur figure d’attachement pour profiter totalement du spectacle.

Cette proposition sera également musicale. L’univers poétique du multi-instrumentiste Aurélien Garrin mettra habilement en relief les moments de suspense et d’action et baignera les spectateurs dans un monde de tendresse, de douceur et d’humour. La création musicale originale d’Aurélien Garrin ainsi que sa présence douce et bienveillante près du castelet accompagnera le petit spectateur dans son voyage émotionnel tout au long du spectacle.

Retour en haut